Regarder loin, regarder au-delà, là-bas où les choses ne sont pas.
Vers les terres où commencent la lumière et l’obscurité.
Vers les espaces où seuls vont les rêves.
Vers les terres molles où s’enfonce la pensée.
Patrie de l’âme.

Kepa Akixo, Zigor, est né en 1948, à Aretxabaleta, en Guipuzcoa, au Pays Basque.
Au début des années 1970, il s’installe en Labourd, découvre la poésie et publie ses premiers cahiers poétiques.
Jusqu’en 1982, il parcourt le monde comme reporter photographe pour les grands news magazines et l’agence Capa Press.
C’est en 1983, lorsqu’il découvre le travail de Remigio Mendiburu, en le regardant travailler dans son atelier de Hondarribia, qu’il décide de s’adonner totalement à la sculpture.
Il installe alors son atelier à Biarritz où il vit et travaille.